Nos pratiques de "Danse en conscience"


  • La Danse des 5 Rythmes

Peter Wilberforce nous parle de la Danse des 5 Rythmes :

"La Danse des 5 Rythmes de Gabrielle Roth est une pratique de méditation en mouvement, une danse libératrice, une opportunité de se détendre et de se recentrer par le mouvement spontané. Elle permet d'éveiller la prise de conscience et le sentiment de bien-être.

Il n'y a aucun pas et aucunes règles à suivre. Sans attente de bien ou de mal danser, nous écoutons notre corps et nous suivons les mouvements qui se développent spontanément. La carte des 5 rythmes - fluidité, staccato, chaos, lyrique et quiétude - nous guide : une proposition de qualités et d'énergies variées, basées dans les rythmes de notre vie quotidienne.

Inspirés et soutenus par la musique de tous genres et de partout dans la monde, nous suivons une "Vague" de mouvement qui nous amène à une découverte de nous-même et nous permet une expression de tout que nous somme par la libération de notre propre créativité."


Marc Silvestre nous présente les 5 Rythmes :

- Le FLUIDE représente la phase où les choses coulent. Les mouvements sont souples, continus, circulaires. C'est un temps d'écoute enracinée dans le corps. C'est à la fois un état des lieux des ressources disponibles et le début d'une nouvelle aventure. Il peut y avoir de la peur face à l'élaboration de ce nouveau projet. Le fluide est féminin.

- Le STACCATO c'est le moment où il y a besoin de mobiliser une énergie directe, de s'engager sur le chemin et d'appliquer des actions claires. C'est la mise en route concrète du projet, la réalisation du gros oeuvre, qui peuvent parfois amener la colère. Les gestes sont précis, rythmés, extériorisés. Le staccato est masculin.

- Le CHAOS c'est le moment où il faut accepter que le processus lancé nous échappe d'une certaine manière. C'est le passage de lâcher prise face à l'inattendu, d'acception de ne pas tout savoir, afin de pouvoir s'en remettre à plus vaste que nous. Ceci permet un nettoyage de ce qui n'est plus nécessaire et une restructuration profonde alignée sur la réalité. Il peut y avoir de la tristesse durant cette phase. Les gestes sont détendus et non contrôlés.  

- Le LYRIQUE est l'espace de pleine expression de l'inspiration. Nettoyée et raffinée par les premiers cycles, elle se révèle enfin dans son élan et sa beautéC'est la touche artistique, inventive, personnalisée qui fait que notre chemin, notre projet est unique. Ce rythme est souvent associé à la joie. Le mouvement est aérien, créatif, poétique.

- La QUIETUDE c'est le retour au calme. C'est un mouvement d'introspection, une méditation vers un espace essentiel et intemporel profond. La saveur de la traversée effectuée vient parfumer la source de qui nous sommes. C'est ainsi à la fois un temps d'intégration, de repos et le tout début d'un nouveau cycle. Les gestes sont lents et délicats. C'est le temps de la compassion."

  • Open Floor

Lucie Nérot nous parle d'Open Floor :

"La pratique Open Floor est à la fois simple comme un jeu d'enfant et aussi complexe qu'un corps humain : la danse nous est naturelle et la pleine acquisition de tous les principes du mouvement est l’œuvre de toute une vie. L'Openfloor se pratique seul ou en groupe, sur un paysage musical ou une plage de silence. On peut ouvrir l'espace pour 10 minutes, 3 heures, 5 jours, 7 semaines, 10 ans!

Concrètement, on danse, on se rencontre, on transpire, on pleure, on rit, on apprend, on s'amuse, on explore! Le champ des musiques est éclectique : de la musique classique à la transe dance en passant par le jazz, la pop, les musiques du monde.


Pourquoi pratiquer ?
Open Floor permet l’exploration du mouvement libre et de soi-même à travers le mouvement. Cette pratique accessible à tous, dynamique, joyeuse et profonde, nous enracine et nous libère. Elle nourrit notre qualité de présence, notre liberté d'expression, notre capacité à redevenir fluide, plongés dans le courant de la vie, à traverser les moments difficiles et profiter des moments heureux. Elle intègre toutes les dimensions de notre être et nous permet d'étancher notre soif de connexion mais aussi notre soif de solitude, notre soif d'appartenance et notre soif de reliance.
Parfois c’est le pur plaisir de la danse qui est au premier plan, parfois la puissance de l’émotion, l’éclair d’une intuition, la richesse de l’imaginaire, ou encore la plénitude de l’âme.

Quelle est la méthode?
Nous utilisons des points d'ancrage pour enraciner notre expérience dans le corps (les pieds, le cœur, la mâchoire, le bassin, la base, les muscles, etc.) et des clés du mouvement pour développer nos talents de danseur et notre capacité à être en mouvement dans la vie : comment activer et apaiser, comment relâcher, comment s'enraciner, comment trouver l'expansion naturelle, savoir suivre une intention, la flèche de notre boussole, comment habiter pleinement une forme et la laisser se dissoudre, etc. Le cycle du mouvement guide notre exploration sur la trame de notre expérience : nous ouvrons le champ de notre attention, puis nous entrons dans le corps par un point d'ancrage. A partir de là, nous explorons un thème, un principe de mouvement, ou simplement ce qui est présent. Puis nous prenons un temps pour nous poser et laisser l'expérience s'intégrer.
Tout cela nourrit notre danse, nos relations, notre quête et notre vitalité."

  • Danser, Être Dansé

Véronique Pioch nous parle de sa pratique Danser, être dansé:

"Danser demande d'être là, présent, dans son corps, à l'écoute de ce qui vit et respire en soi.

La pratique proposée nous invite à retrouver cette qualité d’attention qui nous ramène au cœur de nous même, au centre de son propre espace, de son temple intérieur.
Le chemin pour nous emmener dans l’état de danse devient alors «une opportunité du corps qui se dépose en soi». Venir en présence dans tous les espaces de son corps, nourrir ce mélange d’intention, de curiosité sensible et attentive à tout ce qui vit, bouge, à tout ce que nous ressentons, afin de retrouver cet espace réceptif, féminin qui nous réapprend le «être avec». Entrer en contact avec le «corps que je suis» et le mouvement qui s’y trouve permet de se connecter à l’ensemble des systèmes de l’organisme, et ainsi nous ramener à cette unité corps-esprit.


Plusieurs éléments fondamentaux participent à cette approche globale du mouvement :

  • la respiration: elle est le mouvement de base qui ouvre
    à l’intériorité. La connexion entre la présence et le souffle ancre notre conscience dans le présent et amène une plus grande circulation de l’énergie dans le corps
  • réveiller la musculature profonde, la vitalité de la colonne vertébrale. mobiliser la musculature de «l’être» plus que celle du «faire»
  • la conscience de l’axe: s’aligner dans sa verticalité, entre la terre et le ciel
  • trouver un centre puissant et solide pour laisser le corps s’ouvrir, s’exprimer en toute liberté, à la fois tenu et détendu
  • le mouvement des fluides: retrouver les mouvements pulsatoires de la matrice fluide nous reconnecte à nos sources primitives, originelles, cosmiques. C’est une grande clé pour revenir à la sensation de la globalité
    du corps
  • le poids du corps: en entrant dans l’intimité de l’apesanteur, nous réalisons que le poids est une force: la force d’attraction de la terre qui nous relie à elle. Il nous ramène ainsi à notre propre terre !

La danse nait de la relation intime avec ce qui est :

Elle est l’opportunité de réapprendre à faire confiance à une nouvelle relation à la vie à travers le corps !
Ecouter et suivre les ressentis, les micro mouvements du corps, vagues et rythmes de la respiration, pulsation des cellules, entrer en relation avec le sol, l’espace: les étincelles de l’imprévu allument l’énergie de vie et la conscience.
Nous sommes alors «dansés par ce qui nous traverse» !
Portés par notre propre mouvement, nous apprenons à nous fier à la créativité naturelle de la force de vie qui est en nous."

  • Danse Médecine

Cyrill Chantereau nous parle de la Danse Médecine :

"Qu'est-ce-que la Danse Médecine ?

La Danse Médecine, originellement appelée «Movement Medicine»,  est un projet de vie né de la vision de Susannah et Ya’Acov Darling Khan il y a plus de 30 ans. Après avoir enseigné massivement la danse des 5 Rythmes auprès de Gabrielle Roth pendant 18 années, la vie les a invité, en 2007 à fonder leur propre école  de mouvement : The School of Movement Medicine.

À la source de cette pratique de danse : la méditation en mouvement comme médecine. 

La Danse Médecine nous invite à explorer, accueillir, inclure et guérir, tous les paysages et cycles  de notre vie, afin de les incarner pleinement dans notre physicalité, en relation avec notre monde émotionnel  et être ainsi plus présent et conscient à soi-même, aux autres et aux mondes qui nous entourent.

Dans son ADN, au-delà de cellules "mères" des 5 Rythmes, dansent également les cellules de plusieurs  autres écoles de vie comme celle  :

  • du chamanisme ( artic-amazonien-& amérindien )
  • de la gestalt
  • des constellations familiales,
  • du yoga du rire …

Nous considérons que "nous  sommes tous des danseurs", à savoir chacune et chacun peut pratiquer cette danse  dès la première fois… Bouger le petit doigt est déjà une danse, du moment que ma conscience soit à l'intérieur de cette partie … Il n'y a pas de niveau, mais  juste une invitation à une pratique régulière, qui comme toute discipline, nous permet, selon le rythme et l'intensité soutenus de la répétition et la régularité , d'accepter, libérer, réveiller éveiller pleinement  tous les aspects et ressources cette danseuse / danseur qui vit au fond de chacun de nous,  pour que nous puissions être l'Artiste de notre Vie.

Pour guider nos danses, nous dansons  selon une grille de lecture , de paysages que nous propose les 21 Gratitudes du Mandala de la Movement Medicine.

Les 21 stations, Gratitudes, ou 21 paysages, 21 possibilités d'entrer dans sa Grande de la Vie :

  • 2 énergies ( 1. Yin & 2. Yang)
  • 4 éléments (3.terre,  4 .feu,  5. eau  6 .air)
  • 9 portes ( 7.corps,  8.cœur,  9 .esprit, 10. passé, 11.présent,  12.futur,  13. épanouissement,14.interconnexion ou interrelations, 15. réalisation)
  • 5 dimensions (16.soi-même,  17.l’autre,  18. les communautés, 19. les ancêtres et les esprits, 20.la source ou le divin,
  • 1 principe (le grand esprit),
  • Life Art Process

Présentation du Life Art Process par Tamalpa France :

"Le Life Art Process (Processus Art/Vie) est une pratique qui a l'originalité d'intégrer le mouvement, la danse, les arts visuels, des techniques de performance, des outils de communication, et des outils pédagogiques pour soutenir la création artistique et encourager la créativité dans les domaines personnel, professionnel et social.

Cette approche propose des modèles innovants qui peuvent s'appliquer dans les domaines de l'art, de la communication, du social et de la santé et de la psychologie"

Stéphane Vernier nous en dit un peu plus... :

"Le Life Art Process est une pratique dans laquelle la danse improvisée, le mouvement et le travail somatique ont une place centrale et auxquels viennent s’ajouter le dessin, l’écriture, la voix, l’improvisation, des outils de communication,… comme autant de supports artistiques qui nous permettent de poursuivre nos explorations dansées et les approfondir.

Dans cette méthode novatrice où l’expression artistique puise sa force dans le quotidien, nous considérons que notre corps contient l’intégralité de notre expérience de vie et que le mouvement exprime et révèle notre personnalité profonde. En s’intéressant aux relations qui existent entre le processus créatif, l’expression artistique et la psychologie, cette méthode inédite en France, nous invite à considérer la force transformatrice de l’art.

Lorsque nous travaillons sur notre art (une danse, un dessin, un poème,…), nous travaillons aussi sur quelque chose de notre vie. Les métaphores qui se révèlent et le sens que nous pouvons leur donner composent alors la base d’un travail créatif et réflexif, qui vient servir les besoins de l’individu, du groupe et de la communauté."